Menu

Maria Selma Restaurant

Atteindre les objectifs de développement du millénaire 3 et 5

Un rapport récent de l’Organisation mondiale de la Santé avertit que les objectifs du Millénaire pour le développement Les évaluations des progrès réalisés vers les objectifs à ce jour ont montré que nous avons fait le moins de progrès vers l’OMD 5 &#x02014, pour améliorer la santé maternelle — Afrique saharienne. Dans certains pays africains, la situation s’est aggravée; La mortalité maternelle au Malawi a presque doublé entre 1992 et 2000 malgré l’augmentation des ressources consacrées à la santé2. Le risque de décès lié à la grossesse au Malawi est actuellement de 1 sur 7, contre 1 sur 2800 dans les pays industrialisés3. Mais cela est insuffisant si l’on n’accorde aucune attention aux questions de genre et de pouvoir qui sous-tendent la morbidité et la mortalité maternelles, tant au sein des communautés qu’au sein des systèmes de santé. Chaque minute, une femme meurt pendant la grossesse ou l’accouchement. 47%) se produisent en Afrique, et la grande majorité est évitable grâce à des soins spécialisés et à l’accès aux soins obstétriques d’urgence.3 Pour chaque femme qui meurt à cause de complications obstétricales, 30 à 50 femmes souffrent de morbidité et d’invalidité3. l’attention sur des mesures urgentes pour remédier à cette situation inacceptable. Il est largement admis que le taux élevé de mortalité maternelle dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne reflète le statut des femmes dans ces sociétés, car il illustre de façon frappante à quel point une société peut trouver une telle mort évitable.3 L’objectif 5 est donc inextricablement lié pour atteindre l’objectif 3 — promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Les liens entre les inégalités entre les sexes et la morbidité et la mortalité maternelles en Afrique subsaharienne sont nombreux et souvent méconnus. La faible priorité accordée au bien-être des filles et des femmes tout au long de leur vie contribue à une mauvaise alimentation et à une mauvaise santé, ce qui accroît les risques pour la santé des femmes enceintes et enceintes5. Les faibles niveaux d’éducation et d’alphabétisation, l’accès et le contrôle des ressources et une autonomie limitée au sein de la famille et de la communauté limitent la capacité des femmes pauvres à recourir aux services de santé pendant la grossesse ou l’accouchement7. les femmes atteignent les services, les prestataires de soins de santé sont souvent indifférents, jugés ou abusifs, ce qui découle de défaillances plus larges du système de santé.8 La mauvaise santé des femmes et leur faible contrôle sur leurs capacités reproductives exacerbent les inégalités entre les sexes — l’école pour prendre soin des membres de la famille malades. raison pour laquelle nous sommes si loin d’atteindre l’OMD 5 en Afrique rx. Les droits des femmes à contrôler leur corps restent un champ de bataille entre une alliance religieuse conservatrice et la vision radicale du changement social exposée dans les accords conclus lors des conférences historiques sur la politique démographique au Caire (1994) et sur les femmes à Beijing (1995).Les multiples interconnexions entre les droits des femmes et la morbidité et la mortalité maternelles soulignent clairement la nécessité d’accéder à l’ensemble des services de santé sexuelle et reproductive décrits dans les accords du Caire et de Pékin, afin d’améliorer la santé maternelle et de réduire le taux de mortalité maternelle. par trois quarts. Cependant, l’objectif de l’accès aux services de santé reproductive pour toutes les personnes d’âge approprié a été retiré des objectifs de développement du millénaire final, en raison de la pression d’une alliance de conservateurs sociaux dirigée par les États-Unis9. Une autre raison de ne pas atteindre les objectifs est la négligence des pays les plus riches du monde et des gouvernements africains à ne pas avoir engagé suffisamment de ressources pour financer la lutte contre la fistule obstétricale. respecter les droits des femmes en matière de santé reproductive. Les services de santé maternelle sont chroniquement sous-financés11. Cependant, l’argent ne suffit pas. Traduire les engagements de ressources en améliorations concrètes dans la vie des femmes exige un engagement en faveur de l’égalité des sexes dans et au-delà du secteur de la santé; Cela menace de nombreux intérêts et nécessitera donc la création de nouvelles alliances à l’intérieur et au-delà des Etats africains pour conduire le changement. Les approches participatives pour établir des relations réactives entre les acteurs du secteur de la santé et les femmes pauvres (relations qui cherchent à impliquer les hommes) sont essentielles pour assurer le développement de services de santé de qualité, accessibles et responsables. pas seulement l’OMD 5 et l’OMD 3, mais tous les objectifs du millénaire pour le développement. Atteindre l’objectif d’éliminer les disparités entre les sexes dans l’enseignement primaire et secondaire contribuerait à atteindre l’objectif de l’égalité des sexes mais ne nous permettrait pas de l’atteindre. Il est urgent d’adopter une approche holistique pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes, notamment garantir les droits des femmes à la propriété et à l’héritage, réduire la discrimination sur les marchés du travail, accroître la représentation des femmes dans les organes politiques et mettre fin à la violence contre les femmes12 | Les fabricants de substituts du lait maternel violent le Code international de commercialisation des substituts du lait maternel, qui affirme l’importance de l’allaitement maternel pour la santé et le développement de l’enfant. Aguayo et ses collègues (p. 127) ont mené une étude transversale multisite au Togo et au Burkina Faso, en Afrique de l’Ouest. Ils ont enquêté sur les établissements de santé, les points de vente, les points de distribution, les fournisseurs de soins de santé et les mères et ont constaté que beaucoup avaient reçu des dons de substituts du lait maternel ou des cadeaux promotionnels de fabricants. Quarante substituts commerciaux du lait maternel ont violé les normes d’étiquetage du code. Comme l’indique un éditorial de Waterson (p. 113), les conclusions soulignent l’obligation des gouvernements de veiller à ce que la législation et les politiques nationales s’accompagnent de systèmes adéquats de formation, d’information, d’éducation et de suivi. CAROLINE PENN / PANOS

Maria Selma Restaurant, LLC – 1617 Richmond Ave, Houston Tx 77006
Website Developed by: E-nnovations Technologies and Marketing LLC