Menu

Maria Selma Restaurant

Revue de la semaine: 14 octobre

La revue de la semaine donne un aperçu du contenu le plus important de la semaine dernière en matière de soins de santé, y compris les nouvelles et tendances de l’industrie, les nouvelles Mayo Clinic et Mayo Medical Laboratories et les événements à venir.

À travers le Globe, nos régimes nous rendent malades, rapporte le rapport

L’alimentation et la nutrition sont maintenant les plus grands facteurs de risque pour la santé des personnes à travers le monde, même dans les pays les plus pauvres. C’est selon un rapport récent publié par le Groupe d’experts sur l’agriculture et la nutrition des systèmes alimentaires, un groupe indépendant d’experts en nutrition et santé. Le rapport, qui utilise des données récentes sur ce que les gens mangent dans le monde, offre également de bonnes nouvelles. Il y a moins d’une vingtaine d’années, il y a moins de personnes souffrant de la faim dans le monde – seulement une personne sur dix, contre environ un sur cinq en 1990. Le nombre d’enfants souffrant de malnutrition chronique a diminué de 39,6% à 23,8%. Cela signifie moins de personnes souffrant et mourant de nourriture insuffisante. Cela a été possible grâce à des projets ciblés de lutte contre la faim, ainsi qu’à des réductions globales de la pauvreté, à une meilleure éducation, à de meilleurs soins de santé et à l’assainissement. Via NPR.

Lire l’articleLa course pour créer une nouvelle classe de médicaments contre le cancer de l’ovaire se réchauffe

Le cancer de l’ovaire a toujours été l’un des cancers les plus difficiles à traiter – mais une nouvelle classe de médicaments prometteurs, appelés inhibiteurs de la PARP, s’avère efficace pour retarder la croissance des tumeurs en empêchant les cellules cancéreuses de se réparer après une chimiothérapie. Ces derniers jours, les chercheurs à l’origine de trois candidats-médicaments au PARP ont publié des données préliminaires lors de la conférence de la Société européenne d’oncologie médicale au Danemark. Via STAT.

Lire l’articleL’Organisation mondiale de la Santé soutient la taxe sur les aliments et les boissons sucrés L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a ajouté son soutien aux pays qui appliquent une « taxe sur le sucre » aux boissons gazeuses. Un nouveau rapport de l’organisme a révélé que l’augmentation des prix de 20% ou plus se traduit par une consommation plus faible et une «nutrition améliorée». Le groupe mondial de la santé a déjà conseillé un plus faible apport de sucre, mais arrêté à court de mesures fiscales de soutien. Plusieurs pays, dont le Mexique et la Hongrie, taxent déjà les produits à base de sucre ajouté. L’OMS a déclaré qu’elle souhaitait une diminution de la consommation de « sucres libres », ce qui, selon elle, réduirait l’incidence de l’obésité, du diabète et de la carie dentaire. Via BBC.

Lire l’articleLe problème avec les cliniques à cellules souches pop-up

La science des cellules souches est un domaine relativement nouveau. Les cellules souches possèdent un grand potentiel pour la médecine en raison de leur capacité à se développer en différents types de cellules dans le corps, et à réparer et renouveler les tissus. Mais jusqu’ici, les seuls traitements à base de cellules souches approuvés aux États-Unis impliquent des greffes de moelle osseuse ou de sang pour des patients atteints de certains cancers et autres troubles, explique Sidney Golub, directeur du Centre de recherche sur les cellules souches Sue et Bill Gross. Université de Californie, Irvine. Pendant ce temps, des douzaines de traitements expérimentaux à base de cellules souches sont testés à travers le pays dans des essais cliniques sur des sujets humains. « Il y a des développements vraiment excitants et très prometteurs, mais ils ne sont pas prouvés à l’heure actuelle », dit Golub. Via la bête quotidienne.

Lire l’articleNouveau rapport Questions Valeur des mammographies

Un nouveau rapport remettant en question la valeur des mammographies de routine a généré une quantité inhabituelle de critiques presque fâchées de la part d’experts qui disent que cela va embrouiller les femmes sans ajouter de valeur au débat. Le rapport trouve des preuves que l’utilisation systématique des mammographies a trouvé beaucoup plus de tumeurs au stade précoce qui pourraient ne jamais avoir blessé les femmes. Il suggère que le dépistage généralisé du cancer du sein pourrait mener à ce que l’on appelle un surdiagnostic, qui inquiète les femmes à tout le moins, et peut-être même un traitement dont elles n’ont jamais eu besoin. Via NBC News.

Lire l’articleMayo Clinic News

La famille Mayo Clinic pleure le décès de Sister Generose Gervais

Une figure imposante dans la croissance et l’évolution de l’hôpital Saint Marys et Mayo Clinic est décédé paisiblement récemment. Sœur Generose Gervais était âgée de 97 ans. Sœur Generose fut administratrice de l’hôpital Saint Marys de 1971 à 1985 et fut responsable de la construction du bâtiment Mary Brigh avec ses 40 salles d’opération, 130 lits, deux nouvelles unités de soins intensifs et Unité de traumatologie. Elle était la cinquième et dernière sœur franciscaine à occuper ce rôle dans l’hôpital construit par les Soeurs de Saint François en 1889 pour aider le Dr. W. W. Mayo à apporter des soins médicaux à Rochester. «Sœur Generose était connue pour sa foi, son leadership discret, ses conseils judicieux, son dévouement envers les patients et son personnel, son sens de l’humour et l’exemple de service qu’elle a vécu tous les jours», déclare John Noseworthy, président et chef de la direction , Clinique Mayo. « Mayo Clinic a été béni par sa présence pendant plus de 60 ans. » Via KTTC.

Lire l’articleLorsque les autopsies génétiques vont mal

Les médecins l’appellent «mort subite et inattendue», mais cela ne donne aucune réponse à une famille en deuil. Mais cela pourrait changer, grâce au pouvoir des tests génétiques. Michael Ackerman, médecin à la Mayo Clinic, a été le pionnier de l’autopsie moléculaire en 1999, en utilisant un test d’ADN pour expliquer la mort subite d’une femme de 19 ans avec une maladie cardiaque héréditaire non diagnostiquée auparavant. Depuis, le séquençage de l’ADN est devenu beaucoup moins coûteux et plus sophistiqué. Avec les médecins examinateurs qui envisagent des tests ADN dans le cadre des rapports d’autopsie, l’autopsie moléculaire a soulevé de nouvelles préoccupations éthiques. Via l’Atlantique.

Lire l’article Quand un muscle est-il préoccupant? Les cliniciens disent que presque tout le monde ressent des contractions musculaires, appelées aussi fasciculations, à un moment ou à un autre – et cela disparaît généralement d’elle-même. Dans les cas où les contractions persistent, le fait de s’attaquer aux facteurs quotidiens qui contribuent fréquemment, y compris trop de caféine, la déshydratation et un manque de sommeil, peut limiter l’irritation. «Si quelqu’un craint que ses contractions musculaires soient un signe précoce de la SLA, cela ne fait aucun mal de voir quelqu’un», explique Anthony Windebank, MD, neurologue à la Mayo Clinic et professeur de neurologie au Mayo Clinic College of Medicine de Rochester. . Les experts recommandent de commencer avec un médecin de soins primaires, qui peut faire une évaluation initiale et référer le patient à un neurologue si nécessaire. Via États-Unis News & amp; Rapport mondial.

Lire l’articleMayo Researchers remporte un brevet pour un nouveau test sophistiqué de la SLA et des gènes de la démence

Une équipe de recherche de la Mayo Clinic qui a récemment annoncé une percée dans la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA ou maladie de Lou Gehrig) et un type de démence de plus en plus fréquent a obtenu un nouveau test génétique pour ces maladies neurodégénératives. Le Bureau des brevets américain a approuvé fin septembre une nouvelle demande de Mayo pour un nouveau test immunologique ciblant la SLA et la démence frontotemporale, inventé par les membres de son laboratoire neurodégénératif dirigé par Leonard Petrucelli, président du département de neurologie de la clinique à Jacksonville en Floride. Mayo dit que non seulement le nouveau modèle de souris sera utile pour tester de nouveaux médicaments, mais que les résultats de l’étude suggèrent également qu’un médicament maintenant utilisé pour atténuer la toxicité associée aux foyers peut également prévenir la pathologie TDP-43. Via Twin Cities Business.

Lire l’articleMayo, le MIT reçoit une subvention de 9,7 millions de dollars pour améliorer l’administration des médicaments antitumoraux

Le National Cancer Institute a accordé une subvention de 9,7 millions de dollars à la Mayo Clinic et au Massachusetts Institute of Technology. « Les types les plus communs de tumeurs cérébrales malignes – métastases cérébrales provenant de cancers à l’extérieur du cerveau, et le glioblastome – ont des régions qui sont protégées de la plupart des médicaments », a déclaré Jann Sarkaria, co-chercheur principal à Mayo. «L’exposition à de faibles concentrations de médicaments dans ces régions peut favoriser la pharmacorésistance et c’est peut-être la raison pour laquelle il n’y a pas eu de nouveaux traitements médicamenteux efficaces pour les tumeurs cérébrales depuis plus d’une décennie.» L’argent sera réparti sur cinq ans. soutenir un centre de sciences physiques et d’oncologie affilié au NCI. Via Twin Cities Business.

Lire l’article

Maria Selma Restaurant, LLC – 1617 Richmond Ave, Houston Tx 77006
Website Developed by: E-nnovations Technologies and Marketing LLC